Aidants

Il arrive un moment où certaines personnes se retrouvent pour des raisons diverses en situation de dépendance. Cela peut être en rapport avec un accident de travail et/ou du quotidien, une maladie, ou dans le plus commun des cas, la vieillesse. C’est dans cette situation que les aidants, qui ont la charge d'une personne en situation de dépendance, sont le plus souvent sollicités. Dans la majeure partie des cas, il s'agit d'un proche. On l’appelle alors aidant familial.

Le rôle de l’aidant n’est pas facile tous les jours. Effectivement, il présente plusieurs risques de maladie chronique ou encore de surmenage. S’occuper d’une personne en situation de dépendance requiert une grande résistance physique et émotionnelle. La France compte aujourd'hui plusieurs millions d’aidants, un nombre particulièrement élevé et dont seulement 10% a reçu une formation pour prêter assistance aux personnes âgées.

Néanmoins, la loi est en faveur des aidants et considère en effet que la reconnaissance de ces personnes est importante. Plusieurs réflexions et suggestions ont déjà été exposées comme par exemple l’instauration d’un soutien médical pour ces personnes compte tenu de la pression psychologique ressentie. Il a été aussi proposé de former les aidants familiaux, qui, par rapport aux aidants professionnels, n’ont pas pu bénéficier de formation. La loi a également prévu de leur offrir un temps de pause pendant lequel ils pourront pleinement se consacrer au parent dépendant dont ils ont la charge.

Pour rappel, la journée nationale des aidants est le 6 octobre. Journée pendant laquelle est souligné le rôle majeur que les aidants jouent. Pour leur apporter un soutien plus concret, l’assistance aux aidants ou encore le Filien ADMR a été mis en place. Ce dernier offre un suivi psychologique aux aidants familiaux et professionnels.