Santé

Les risques de chute augmentent avec l’âge. Des exercices simples existent pour savoir si l’on est concerné par des troubles de la marche. Ces exercices très simples peuvent être réalisés à la maison. En fonction des résultats, une consultation médicale peut être envisagée.

Prévenir les chutes en détectant au préalable les troubles de la marche
Ces exercices permettent d’évaluer son tonus musculaire mais aussi son équilibre au moyen de 3 exercices très simples. Si un de ces 3 tests échoue, on peut dans ce cas estimer que la personne présente des difficultés au niveau de la marche telle qu'une faiblesse musculaire et par conséquent un risque de chutes. Dès lors, les problématiques repérées durant ces exercices doivent être signalées à son médecin traitant qui pourra alors mettre en place un bilan, et orienter si besoin son patient vers un spécialiste afin de mettre en place de l'activité physique ou encore du renforcement musculaire.

Les exercices
Le premier exercice consiste à réussir à tenir durant 5 secondes sur une seule et même jambe sans tomber. Si ce test échoue, il est important d'aller signaler les difficultés motrices rencontrées lors de cet exercice à son médecin traitant pour pouvoir anticiper les risques de chute.

Le second exercice consiste cette fois à pouvoir réussir à se relever cinq fois de suite d'une chaise, sans utiliser ses mains pour s'aider, et cela, en moins de 12 secondes. Toute personne, quel que soit son âge, devrait être en mesure de pouvoir effectuer ces mouvements. Si cela n'est pas le cas, la personne rencontre certainement un problème de force musculaire qui l'amènera tôt ou tard à être confrontée à un risque de chute en cas de déséquilibre.

Le dernier exercice qui s’avère être un test international consiste à installer une chaise à une distance de 3 mètres par rapport à un mur. La personne doit alors se relever de la chaise, atteindre le mur et revenir ensuite s'asseoir en moins de 12 secondes.

N’hésitez pas à réaliser ces exercices vous-même si vous avez plus de 65 ans, ou de faire faire ses exercices à vos parents ou vos proches âgées, afin de savoir si une consultation médicale est nécessaire.

La téléassistance comme solution de prévention
Si un risque a été identifié, et que la personne vit seule à son domicile, il peut être sécurisant d’installer une solution de téléassistance, type bracelet de sécurité. Le bouton d’alerte, qui peut être porté en bracelet ou en médaillon, met la personne porteuse du dispositif en relation en quelques secondes avec un téléassistant, qui peut prévenir les services d’urgence très rapidement si nécessaire.