Téléassistance

Le service de téléassistance est classé parmi les divers services à la personne. De ce fait, le service ouvre des droits à une réduction ou crédit d’impôts. Néanmoins, pour bénéficier de ces avantages, la loi exige de remplir certaines conditions. Il en va de même pour les ascendants qui participent aux frais engendrés.

Quelles sont les conditions requises ?

Le crédit d’impôt est attribué à toute personne imposable ou non, ayant souscrit aux services de téléassistance. Ceci lorsque certaines conditions sont remplies, dont le fait d’être domicilié fiscalement en France. Pour bénéficier du crédit d’impôts il vous faudra aussi choisir une entreprise agrée. Le fait de son agrément va vous permettre, de bénéficier d’un crédit d’impôts sur le revenu égal à 50% des sommes engagées. Le bénéficiaire doit aussi se trouver soit en situation de demandeur d’emploi, soit d'occuper un poste de travail. Dans le cas où il s’agit d’un couple, seul un des deux doit se trouver dans une des deux situations.

Le calcul dépendra de la situation du bénéficiaire. En cas d’invalidité, les dépenses sont retenues et peuvent monter à 20.000 € annuels. Lors d’un cas général, les dépenses sont retenues à hauteur de 12.000€. Pour ce dernier, des majorations s'élevant jusqu'à 1.500€ peuvent entrer dans le calcul notamment si, vous avez des enfants à charge et dans le cas où l’enfant se trouve en garde alternée le montant passe à 750€.

Le matériel de téléassistance peut être installé dans la résidence principale ou secondaire du bénéficiaire ou chez un ascendant. Dans le cas où l’installation intervient chez l’ascendant, l'éligibilité au crédit d’impôt ne peut intervenir que si celui-ci remplie les conditions d’attribution de l’ APA qui est l'allocation personnalisée d’autonomie.

Bien évidemment le bénéficiaire doit pouvoir prouver les dépenses liées à l’installation du matériel de téléassistance.

Comment déclarer le montant de ce crédit d’impôt

Le montant engagé doit porter sur la déclaration de revenus annuelle. Lorsque vous recevez votre déclaration à remplir, vérifiez si celle-ci est pré-remplie. Dans ce cas, vous n’aurez qu’à vérifier le montant inscrit et confirmer ce dernier. Si celui-ci s’avère inexacte, il faudra effectuer la correction. Il faut savoir que si vous avez bénéficié d’aides supplémentaires pour cet achat, il faudra les déduire avant de porter le montant exact de votre dépense personnelle réellement effectuée. Il faut aussi savoir qu’à tout moment l’administration pourra vous demander de justifier votre dépense par des factures ou autres documents.