Santé

Le mot ostéoporose est souvent connu de tous, mais sait-on vraiment ce qui se cache derrière cette maladie chronique, également appelée la maladie des os ? Y a-t-il une population plus touchée qu’une autre ? Quels sont les gestes simples et les habitudes à prendre pour diminuer les sensations d’inconfort et de douleurs liées à la maladie ? On vous en dit plus sur l’ostéoporose, afin de comprendre davantage les causes et les conséquences de cette maladie invalidante.

L’ostéoporose, c’est quoi ?

L’ostéoporose est une maladie chronique invalidante qui joue sur la densité osseuse. En d’autres termes, elle diminue la masse et la résistance osseuses qui, fragilisées, se brisent plus facilement. Les seniors sont les plus touchés par cette maladie. Mesdames, malheureusement, vous êtes légèrement plus sujette à l’ostéoporose que ces messieurs. Cette différence est notamment due à des carences (en calcium et en vitamine D par exemple) qui s’installent chez la femme pendant et après la ménopause.
Là où le bât blesse, c’est que l’ostéoporose n’est pas douloureuse en soi, elle est d’ailleurs souvent confondue, à tort, avec des douleurs articulaires ou musculaires. Sans dépistage de l’ostéoporose, il y a peu de chances de se rendre compte de cette maladie avant une (ou plusieurs) fracture(s). Lorsque la fragilité est telle que l’os casse, cela indique que l’ostéoporose est installée depuis plusieurs mois et que son traitement sera long et complexe.

Quelques chiffres sur l’ostéoporose

Toutes les facettes de l’ostéoporose sont étudiées par les chercheurs depuis plusieurs années, entre autres pour tenter de trouver des traitements plus efficaces. Par exemple, on sait que ce sont majoritairement les seniors à partir de 50 ans qui sont touchés par cette maladie. Les femmes sont près de 30 % à en souffrir à partir de la cinquantaine et jusqu’à 50 % à partir de 60 ans. Les hommes sont légèrement moins touchés, même s’ils restent sujets aux fractures en prenant de l’âge.
Connue depuis plusieurs décennies, l’ostéoporose n’en est pas moins difficile à traiter, puisqu’il s’agit de connaître les carences dont souffre l’os pour les combler avec une supplémentation. Pourtant, les projections estiment que le nombre de fractures liées à cette maladie pourrait exploser d’ici 2030, passant d’une moyenne annuelle de 130 000 fractures à près de 170 000.

Comment se prémunir et limiter les désagréments de l’ostéoporose

Plusieurs solutions existent pour limiter l’apparition de l’ostéoporose et ses désagréments. Si l’on pense régulièrement à manger plus de produits laitiers afin de combler les carences en calcium, encore faut-il avoir les minéraux qui favorisent la fixation de ce calcium en quantité suffisante. Il est très important de consulter son médecin afin d’effectuer des tests de masse osseuse et un suivi de sa modification.
Astuce moins connue, il faut marcher et/ou se déplacer souvent. En effet, la mobilité osseuse aide à renforcer l’absorption et surtout la diffusion du calcium dans les os. Dans tous les cas, il est préférable d’avoir un suivi médical régulier, surtout si vous avez des membres de votre famille ayant déjà souffert de cette maladie.